Marketing

Digitalisation : la mode à la conquête du web et des réseaux sociaux

La génération Y est influencée à 49% par les réseaux sociaux quant aux achats relatifs à la mode. Alliée le plus naturel des outils sociaux, l’industrie de la mode s’empare de ce canal précieux. Comment ? En mettant en place des stratégies destinées à toucher l’audience mais surtout à établir une relation de longue durée avec elle.

ecommerce-mode-achat-en-ligne-reseaux-sociaux-web-femme-telephone-sacs-shopping-tendancs

Des comportements de consommation en mutation

Pour rester en phase avec les consommateurs et sauter sur l’opportunité des E-RP, il est stratégique pour les marques d’être à la pointe. En étant en veille permanente sur la résurgence de tendances, de vagues d’influences et d’influenceurs ou de matières innovantes, les marques restent à flot et compétitives.

La mutation constante des tendances mais aussi des outils digitaux impose des dispositifs bien rodés. Pour atteindre une clientèle exigeante et en demande de nouveauté, la qualité et la régularité du contenu sont un duo incontournable. C’est sur cette base que l’on peut créer de l’engagement et entamer des conversions (ventes).

Nouveaux followers, likes, commentaires, partages… la course aux interactions permet de consolider la clientèle acquise et de partir à la conquête de nouveaux clients potentiels.

Le e-commerce investit sur les avis consommateurs

Avec l’explosion des e-shops, les marques ouvrent leur zone de chalandise à l’infini ou presque. La contrainte est la rapidité à laquelle les tendances se font et se défont. Parfois, les marques perdent le monopole avec des influenceurs qui eux-mêmes créent des tendances. D’où l’importance de la veille permanente.

Les avis consommateurs permettent de travailler en profondeur l’e-réputation. Chacun d’entre nous peut faire figure d’influenceur à son échelle en s’exprimant sur le produit et le service en bien ou en mal. Conformité, problèmes de livraison, de ruptures de stock sont courants en e-commerce.

La gestion des retours est aussi un enjeu omniprésent. Ce n’est pas dit que le pantalon pour femme ultra tendance sur lequel vous avez craqué en ligne vous ira aussi bien que prévu. Vous ne pouviez pas le prévoir et un service de e-commerce flexible et réactif, c’est ce que vous attendez.

Le comportement en ligne est souvent lui aussi décortiqué. Les abandons de panier peuvent être parfois dus à un parcours alambiqué et décourageant sur le site. Chose qu’il est important de détecter au plus tôt afin d’optimiser l’interface et augmenter les ventes.

Facebook et Instagram, en tête

La mode est un secteur très visuel. Naturellement, il s’adapte aux réseaux sociaux et est un incroyable moteur de partages. Les fashion addicts sont très friands de réseaux sociaux, notamment Instagram et Facebook. Les partages faciles que permettent ces outils boostent les audiences.

La petite boutique ou l’empire international de la mode commencent à armes égales : des outils digitaux gratuits. Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest, Snapchat sont aujourd’hui des incontournables pour se bâtir une identité forte et perdurer sur le marché.

FOCUS – Instagram, l’instantané promotionnel

Le réseau Instagram joue sur des contenus éphémères et exclusivement visuels. Les influenceurs y sont un levier inestimable pour les marques. En collaboration avec des agences de marketing d’influences, les plus grandes marques ont accès à des blogueurs et blogueuses de renommée dont l’audience a de la valeur.

L’inspiration sociale influence les comportements. Les liens sponsorisés sont en plein essor. Fin 2016, 51% des Français avaient déjà cliqué sur un lien sponsorisé dont 57% de femmes. 50% ont ensuite consulté le site de l’enseigne par le biais d’un lien sponsorisé.

Grâce aux partenariats tels que les concours ou campagnes de sponsoring, les marques peuvent elles-mêmes voir grandir leur audience sur les réseaux sociaux, par rebond. Les influenceurs les plus réputés captent des millions de clients potentiels.

Si votre blogueuse préférée poste une photo Instagram avec son nouveau blouson en cuir féminin et un tag de la marque concernée, il y a plus de chances que vous soyez séduite que via un post de la marque elle-même. La recommandation génère plus de confiance dans l’esprit du public que l’autopromotion.

 

sofia Par , le 30 septembre 2017
Cet article a été lu 35 fois
Partager
Suggestion de lecture sur la même thématique
Aucun commentaires n'éxistent pour ce post.

Laissez-nous vos commentaires

Obtenir un GravatarLaisser une réponse
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.