High Tech

Analyses ADN : les évolutions du secteur

Au cours des deux dernières décennies, les découvertes réalisées en matière de génie génétique ont bouleversé le travail de la police scientifique et ont permis la démocratisation des tests ADN, en les rendant toujours plus fiables, précis et rapides. Nous vous proposons de faire le point sur les évolutions du secteur ces dernières années.

Analyses ADN : focus sur les évolutions du secteur ces dernières décennies.

Les débuts des analyses ADN dans le monde

L’utilisation des analyses ADN par les forces de l’ordre débute véritablement dans les années 1970, lorsque les marqueurs génétiques des groupes sanguins et des rhésus commencent à être utilisés pour confirmer ou éliminer des suspects dans les enquêtes. Mais la véritable révolution date de l’année 1985 lorsque le généticien Alec Jeffreys découvre les polymorphismes dans l’agencement de l’ADN, prouvant ainsi que chaque individu possède sa propre empreinte génétique. Cette avancée scientifique ouvre alors la voie aux tests d’identification ADN.

Le tournant provoqué par la technique PCR

L’année 1985 marque également un autre tournant dans les analyses avec l’invention de la PCR, qui permet de dupliquer en grand nombre des séquences d’ADN à partir d’une petite quantité de matériel génétique, rendant possible des tests sur des micro-échantillons pouvant aller jusqu’à une simple cellule. Tout comme le titreur Karl Fischer permet de mesurer de l’eau même à hauteur de quelques ppm, la PCR a elle aussi été une véritable révolution dans le domaine.

Dix ans plus tard, en 1995, les travaux réalisés sur l’ADN mitochondrial vont enfin permettre de faire des analyses sur des échantillons anciens ou très dégradés. En effet, l’ADN mitochondrial est présent en des milliers de copies dans chaque cellule, alors que l’ADN nucléaire n’est présent qu’en deux exemplaires.

Les nouveaux objectifs : rapidité et automatisation

Depuis les années 2000, les chercheurs se sont focalisés sur l’automatisation des analyses ADN en mettant en place des méthodes de travail industrielles, afin de démocratiser et d’accélérer les tests d’empreinte génétique. Parallèlement, l’adoption massive des unités de GC-MS, dans les laboratoires d’analyses, a permis de mener des analyses toxicologiques sur les échantillons afin de détecter la consommation de stupéfiants, d’alcool, de solvants ou de médicaments.

La recherche ADN est un secteur en pleine évolution qui en peu de temps a vu des avancées importantes voir le jour, pour en permettre la compréhension. Ne doutons pas que nous allons encore assister ces prochaines années à de nouvelles avancées en la matière.

romain Par , le 11 août 2016
Cet article a été lu 18 fois
Partager
Suggestion de lecture sur la même thématique
Aucun commentaires n'éxistent pour ce post.

Laissez-nous vos commentaires

Obtenir un GravatarLaisser une réponse
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Dernier Entrepreneur
[IMMO] Le point sur les droits de mutation

[IMMO] Le point sur les droits de mutation

Lorsqu'un logement change de propriétaire, les droits de mutation sont incontournables. Cependant,

+ Populaires
    Rien trouvé
Articles les + commentés
  • None found
A La Une Aujourd’hui …
Découvrez et apprendre à Référencer de manière naturel un site e-commerce avec les pros du B2B.
Partez à la découverte des paysages naturels de l'ile d'Oléron avec Claire de l'office de tourisme de l'ile d'Oléron.