Le mois de mai est synonyme de fête du travail et de bouquet de muguet. Et si le 1er mai est un jour férié en France en l’honneur du travail, ce jour marque également la fête du muguet. Si les deux célébrations se mélangent aujourd’hui, elles n’ont pourtant, à la base, rien en commun. Découvrez vite toute l’histoire de ces deux fêtes.

La fête du muguet : origines

Originaire du Japon, la fleur de muguet est présente en Europe depuis le Moyen-Âge. Cette jolie fleur blanche à clochettes a toujours symbolisé le printemps et les Celtes lui accordaient même des vertus porte-bonheur.

C’est le Roi Charles IX qui officialisa la tradition. En effet, ayant reçu le 1er Mai 1561 un brin de muguet en guise de porte-chance, il décida d’en offrir chaque année à la même date aux dames de la cour.

Il faut également savoir qu’au XVème siècle, le 1Er Mai était une fête de l’amour. Les princes et les seigneurs se rendaient ainsi en forêt pour couper des rameaux, destinés à décorer l’habitation. Montés en couronnes, les fleurs de muguet étaient également offertes aux personnes aimées. Si le muguet est offert à la personne aimée, il était également associé aux rencontres amoureuses. Pendant longtemps, des bals du muguet étaient organisés en France. Les jeunes filles, habillées en blanc, dansaient avec les garçons qui avaient orné leur boutonnière d’un brin de muguet. Ce jour là, les parents étaient interdits de bal et les jeunes gens pouvaient se rencontrer sans chaperon.

Peu à peu, la tradition du muguet s’invite dans le monde du travail. Au début du XXème siècle, les couturiers offraient un bouquet de  muguets (3 brins) aux ouvrières et aux petites mains. Christian Dior en fait d’ailleurs l’emblème de sa Maison de couture.

C’est véritablement en 1976 que le muguet est associé à la fête du travail. En effet, ce jour là, il remplaça à la boutonnière des manifestants la traditionnelle églantine et triangle rouge, symboles de la division.

En France, il existe une tradition selon laquelle un brin de muguet à 13 clochettes porterait bonheur…Ce jour là, la livraison de fleurs (brins de muguet ou bouquet orné de muguet) bat son plein.

La fête du travail : origines

Même si aujourd’hui les manifestants ont pris l’habitude d’orner leur boutonnière d’un brin de muguet, la fête du travail n’a aucun lien avec la fête du muguet.

C’est à Chicago, le 1er mai 1886, que tout commence. Les syndicats américains lancent ce jour là un mouvement revendicatif pour la journée de 8 heures. Cette grève, suivie par 400 000 salariés, est conduite le 1er mai car ce jour là, traditionnellement, les entreprises américaines réalisent les calculs de leur année comptable.

Puis, le 20 juin 1889, à l’occasion du centenaire de la Révolution française, le congrès de la IIème Internationale socialiste, décide de faire du 1er mai (en mémoire du mouvement de Chicago) un jour de lutte à travers le monde. L’objectif ? La journée de 8 heures de travail.

Au fil des ans, le 1er mai s’impose comme un rendez-vous et un jour de grève pour le monde ouvrier. En 1936, le front Populaire est créé et ce gouvernement, mené par Léon Blum, va prendre de nombreuses mesures historiques en faveur des travailleurs (congés payés, reconnaissance du droit syndical, la semaine de 40h…)

C’est le 24 avril 1941, en pleine occupation allemande ; que le 1er mai est officiellement désigné comme la fête du travail par le gouvernement de Vichy, qui espère ainsi rallier les ouvriers à sa cause. Ce jour du 1er mai devient chômé. Aujourd’hui, la Fête du Travail est commémorée par un jour chômé dans la plupart des pays d’Europe.

Si vous aussi vous célébrez la fête du travail et la fête du muguet, pensez à offrir du muguet à vos proches ! Cela fait toujours plaisir.

Enregistrer