Lorsqu’une marque ou une entreprise souhaitait informer les journalistes d’un évènement ou d’un lancement de produit, elle publiait un communiqué de presse a destination des agences de presse et des sites web médias. C’était la belle époque du communiqué de presse !

Avec l’utilisation d’internet, le communiqué de presse s’est démocratisé pour ne pas dire banalisé. Envoyé en masse sur les boîtes mail des journalistes, le communiqué de presse arrive directement dans les spams. Certes, un envoi de mail est sans doute un gain de temps et d’argent pour les entreprises. Mais l’effet boule de neige éditorial que le communiqué de presse crée par la suite devient dorénavant fatal pour le référencement naturel des sites internet qu’il ose le diffuser !

Le communiqué de presse permettait avant tout aux journalistes d’avoir un article pré-écrit. Il suffisait de le mettre à sa sauce puis de le publier dans son journal ou dans le colonne de son site web média.

Aujourd’hui, les communiqués de presse sont placardés dans une rubrique du même nom sur le site internet de l’entreprise. Solution de facilité : d’une part, les journalistes piochent dans tous les communiqués ce dont ils ont besoin au risque de dupliquer le contenu, d’autre part, cela permet d’augmenter la visibilité du site sur internet. Les communiqués de presse sont truffés de liens renvoyant sur le site dans le but d’augmenter le trafic, leur notoriété et leur position sur les moteurs de recherche. Tout aurait pu être parfait dans le meilleur des mondes. C’était sans compter l’arrivée de la mise à jour du moteur de recherche Google intitulée Google Panda.

Afin de proposer à ses internautes une recherche la plus précise possible, Google a effectué une mise à jour nommée Panda. En aout 2011, l’algorithme de Google a été changé en France de manière à sanctionner les sites non pertinents ou aux contenus dupliqués. Le référencement des sites internet a alors été complètement revisité. Fini la rigolade !

Google n’a fait aucun cadeau aux sites avec du contenus dupliqués tels que les Scrapers. Les  » grattoirs  » comme les nommerait la traduction française tirent tous leurs contenus d’autres sites. Google Panda livre une guerre contre ses sites spams, véritables plagieurs, qui copie-collent et pillent ou qui utilisent des artifices pour améliorer leur référencement. Au contraire, Google Panda met en valeur les sites aux contenus originaux, de qualité et intéressants pour les internautes. Les comparateurs de prix comme ciao.fr ou Twenga, par exemple, ont été sévèrement sanctionnés. L’agrégateur wikio.fr a connu une baisse de sa visibilité de 74%. Déjà en février 2011, Panda avait été lancé comme une tornade sur les États-Unis. De nombreux sites avaient été justement sanctionnés mais aussi d’autres, de qualité, avaient vu leur trafic baisser. Avant d’être lancé en France, Google avait effectué une mise à jour de son Panda afin de prendre en compte l’opinion de l’internaute. En effet, avec Google Chrome, l’utilisateur a la possibilité de bloquer un site. Google a alors eu l’idée d’exploiter ses données pour que la recherche de son moteur soit optimale. Pour éviter tous problèmes avec Google Panda, une seule solution : avoir un contenu unique et de qualité.

Si votre site internet connait une baisse de visibilité et de trafic, une seule solution : adopter un contenu rédactionnel de qualité et unique. Finis les communiqués de presse dupliqués par tous les journalistes, les blogueurs et les internautes. Il faut désormais miser sur des articles pertinents au contenu unique et ce afin d’améliorer le référencement naturel de son site web et par conséquent la visibilité et le positionnement de ce dernier dans les moteurs de recherche internet.

Des agences spécialisées dans la rédaction de contenus web proposent de rédiger des articles uniques de qualité faisant office de communiqués de presse ou encore des publi-rédactionnels qui amélioreront la visibilité du site. Ces articles sont personnalisables et adaptables à vos besoins. De plus, chaque article est vérifié grâce à Copyscape, un site permettant de détecter le plagiat. L’agence est alors en mesure de certifier un contenu unique à un moment précis. L’authenticité de l’article agit efficacement sur le positionnement du site dans les moteurs de recherche. Le contenu est optimisé pour être visible sur le web.
Les agences s’occupent entièrement du référencement. En effet, la mise à jour Google pénalise les sites comprenant trop de liens vers son propre site mais aussi vers des sites amis qui n’ont aucun rapport avec l’article. Il faut bien cibler le net linking pour qu’il soit le plus pertinent possible et privilégier le bon vieux référencement naturel. Les agences s’occupent de tout. Désormais, Google Panda ne sera plus une menace mais une bénédiction du web !