En créant le site de financement participatif dénommé Finance-Utile, Anne Saint Léger a souhaité étendre le concept du financement participatif à la finance et aux financement des entreprises en cours de développement. C’est une idée qui fait écho au développement progressif du marché de la finance solidaire ( financement participatif ), celui-ci prônant de donner du sens aux placements financiers. La plate-forme de financement participatif Finance-Utile, propose à l’internaute de devenir, en quelques clics, micro-investisseur pour un montant minimal de 500 euros. Les particuliers investissent dans les jeunes entreprises de leur choix au travers du financement participatif et à l’aide des informations détaillées sur les sociétés présentes sur le site de financement participatif Finance-Utile. Par la suite ces mêmes investisseurs peuvent suivre en ligne le projet sur lequel ils ont investi via la plateforme de financement participatif Finance-Utile.

Parmi les projets en cours soutenu par le site de financement participatif de Anne Saint Léger, la société Rhéolic est spécialisée dans la mise en place de procédés innovants pour le traitement des effluents industriels et urbains. « Nous avons souhaité que l’investissement se fasse en toute transparence, rendant l’internaute presque entrepreneur par procuration du projet qu’il finance, conformément aux souhaits qu’ont pu exprimer les épargnants durant la crise financière de 2008 », indique Anne Saint Léger.

Depuis le début des levées de fonds en mars 2010 via la plateforme de financement participatif Finance-Utile, « le ticket moyen observé est d’environ 3.000 euros. Tandis que certains n’investissent que 1.000 euros, d’autres apportent entre 10.000 et 40.000 euros. Nous avons également pu observer que nos investisseurs sont jeunes et que l’avantage fiscal obtenu est relativement faible puisqu’il s’agit du dispositif Madelin (réduction fiscale de 25 % du montant investi au titre de leur impôt sur le revenu). Nous en déduisons que l’intérêt des internautes pour ce type d’investissement se situe ailleurs, à savoir qu’ils ont l’impression d’investir utilement et en toute transparence pour l’économie », relève Anne Saint Léger. A noter que le site Finance Utile spécialisé dans le financement participatif de projet entrepreneurial, facture des frais relativement faibles, ceux-ci représentant 5 % hors taxes (HT) de l’investissement, aucun frais n’étant prélevés au titre de la gestion ou de la plus-value.

Concernant la liquidité de l’investissement, la site internet Finance Utile offre la possibilité aux internautes de revendre leurs participations à tout moment sur le marché de gré à gré de la plate-forme de financement participatif. « Le pacte d’actionnaires peut également prévoir une faculté de rachat des titres par l’entrepreneur à l’horizon cinq ans sur la base d’un prix qui leur garantit, en cas d’exercice, un taux de rendement annuel compris entre 20 % et 30 % »,explique Anne Saint Léger, responsable de Finance Utile. Quant au rendement, Anne Saint Léger précise que, « compte tenu de notre positionnement sur les jeunes sociétés, il serait imprudent de promettre une distribution de dividendes, les entreprises financées ayant intérêt à investir en recherche et développement ou en communication. Nous misons surtout sur la valeur de sortie des titres ».